L'Épouvantable Lande de Ravenner

Dans cette lande maudite et sombre, deux écoles sont rivales depuis toujours... En tout temps, elle se défièrent, afin d'enfin savoir qui est la plus épouvantable... Que choisirez-vous ?
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Premier cours de Stanislav

Aller en bas 
AuteurMessage
Owen Esday
Professeur
Owen Esday

Messages : 29
Date d'inscription : 05/04/2010

Fiche d'identité
Espèce: Charmeur
Âge: 25 ans
Nombre d'ôres: 200

Premier cours de Stanislav Empty
MessageSujet: Premier cours de Stanislav   Premier cours de Stanislav Icon_minitimeMer 16 Juin - 21:45

Aaah, rien de mieux qu'une ballade dans un parc, n'est-ce pas ? Au milieu de ces humains, agréablement naïf, tendrement simples à manipuler... J'aimais beaucoup me promener dans la ville des humains, mais aujourd’hui, je n’étais pas venu pour faire une ballade de santé, ni même pour observer ces étranges créatures se divertit… Non, c’était le premier cours d’une nouvelle élève : une Thiroglyte de 17 ans : Stanislav Marcus, que je ne connaissais que de nom, mais dont j’étais déjà impatient de faire la connaissance. En ce début de printemps, les humains étaient plutôt joyeux, ils venaient en famille ou en couple. Des amoureux s’embrassaient sur un banc, se soufflant quelques mots à l’oreille, main dans la main… Des enfants jouaient au chat, courant dans tout les sens en riant, sous les yeux attendris de leurs parents… Bref, une agréable ambiance agrémentée d’un soleil chatoyant, qui surplombait le paysage de toute sa hauteur. Il devait être environ midi, et une brise légère soufflait entre les herbes, ballotant les branches des arbres en un frêle tressaillement… rien à voire avec les arbres, grinçant et hurlant, de la plaine du cimetière des corbeaux… Cette ville était véritablement un autre monde que celui dans lequel j’avais toujours vécu, elle n’avait vraiment rien à voire avec Ravenner. Elle n’était pas mieux, loin de là, mais tellement plus paisible que l’on ne pouvait y rester cinq minutes sans de suite se sentir apaisé…

Je m’étais installé à même le sol, assis jambes croisées sur la pelouse de ce square si tranquille, lisant un livre et observant les humains cohabiter dans leur milieu de vie… Ils étaient tellement différent de nous, à vrai dire, j’en trouvais même certains plutôt moches… Mais qu’importe n’est-ce pas ? Je n’étais pas venu ici pour les juger, mais bien dans l’intention de donner mon premier cours de manipulation à ma nouvelle élève… Je soupirai et m’allongeai sur la pelouse, de toute manière j’étais en avance, et je pouvais bien profiter un peu de cette chaude matinée de printemps avant de me mettre au travail… Je me laissai très vite baigné par la chaleur du soleil, mon livre posé sur mon front en guise de protection contre l’éblouissante lueur de la mi-journée… Je me laissai ensuite aller à mes pensées, tellement diverses que j’en perdais moi-même le fil. Pourtant, j’avais l’impression qu’elles ne cessaient de tourner pour toujours revenir au même point, au même visage, au même sourire… à une certaine sous-directrice de l’école rivale, tellement charmante… Je me laissai bercer par le soleil et les rires des humains autour de moi, enveloppé dans la tranquillité de cette agréable journée de printemps… à tel point, que je pense bien que je finis par m’endormir, car quand je me redressai, mon élève était là, debout en face de moi…
Revenir en haut Aller en bas
Stanislav Markus
Élève du premier degré
Stanislav Markus

Messages : 15
Date d'inscription : 13/06/2010
Age : 25
Localisation : Fourrée dans des problèmes

Fiche d'identité
Espèce: Thiroglyte
Âge: 17 ans
Nombre d'ôres: 200

Premier cours de Stanislav Empty
MessageSujet: Re: Premier cours de Stanislav   Premier cours de Stanislav Icon_minitimeVen 18 Juin - 22:40

*Merde merde merde merde merde…*
Stanislav s’arrêta un instant pour prendre son souffle, ses bras en appui sur ses genoux. Elle leva la tête en respirant bruyamment, les yeux à moitié fermés. Le soleil était éblouissant, il faisait beaucoup trop chaud, les humains beuglaient à tout rompre, elle était en retard, et complètement perdue.
*Saleté de vélo pourri…*

En effet, une petite demi-heure plus tôt, Stanislav avait dû abandonner son bicycle dans un fossé, après avoir vainement tenté d’éviter un sanglier sur son passage.
*Loose de merde*
Elle se remit debout, s’essuya le front d’un revers de main et se remit à trottiner parmi les marchands de glace et les enfants qui criaient.
*Alors. Il est blond. Blond aux yeux bleus.*
Elle entra dans un parc, ignorant tout de l’endroit où elle se trouvait, et encore moins où elle allait. Elle fut tout de suite saisie par l’incroyable verdure de la pelouse. Elle brillait au soleil comme des millions de brindilles de sucre. Les arbres, robustes et feuillus, faisaient penser à des clowns à perruques, et les marchands de gaufres et des ballons renforçaient le côté féérique et enfantin du square.
Elle marcha un moment, oubliant quelques minutes son quart d’heure de retard, et observa les humains. Stanislav tenta de se souvenir de ses quelques cours lus pendant le trajet qui la conduisait à Wolroof, essayant vainement de se remémorer les manipulations les plus simples.
Pourtant, à cette heure, elle ne se rappelait de rien, complètement transporté par l’ambiance de ce paradis vert et sucré.
Elle marchait le nez en l’air, et ne remarqua pas le jeune homme allongé. Elle buta dedans et manqua de lui tomber dessus.
« Oups, désolée, je regardais pas où j’allais. »
Elle le toisa du regard. Il n’avait pas bougé. Il gardait toujours cette position allongée, son livre sur le visage, la respiration calme et lente.
*Il dort.*
Elle fit le tour de l’inconnu, inspectant de son mètre cinquante six le spécimen.
*Blond. Taille moyenne, je dirais… un mètre soixante quatorze. Pointure, surement du 42.*
Elle prenait un air de spécialiste, faisant glisser son index et son pouce le long de son menton, comme le ferait un vieux sage. Que fallait-il faire ? Le réveiller ? Le laisser là ?
De toute manière, elle ne savait pas où elle allait ni où elle était, et son nouveau prof était surement déjà parti.
Elle ne put s’empêcher de lâcher à haute voix :
« Put*in de loose de merde ! »
A cet instant, le jeune homme bougea le bras et retira le livre de son visage. Il se redressa.
*Okay. Je lui dis quoi moi, maintenant ?*
Revenir en haut Aller en bas
Owen Esday
Professeur
Owen Esday

Messages : 29
Date d'inscription : 05/04/2010

Fiche d'identité
Espèce: Charmeur
Âge: 25 ans
Nombre d'ôres: 200

Premier cours de Stanislav Empty
MessageSujet: Re: Premier cours de Stanislav   Premier cours de Stanislav Icon_minitimeVen 25 Juin - 21:37

Je clignai des yeux en me réveillant. J'aperçus ma jeune élève à côté de moi et passai ma main dans les cheveux, d'un air embarrassé. Je me relevai, l'analysant de haut en bas, avant de sourire à pleines dents et de lui tendre la main :

-Stanislav Markus, alors c'est toi...

Je pus facilement le supposer : cela se voyait qu'elle n'était pas humaine. Elle n'était pas bien grande, un mètre cinquante tout au plus, avec un visage assez pâle, encadré de cheveux auburn.

-Bonjour, Stanislav. Je suis ton nouveau professeur : Owen Esday, mais entre nous, ce sera juste M. Esday. Lui déclarai-je tout sourire.

Je jetai un regard circulaire sur le parc, analysant les humains des alentours. Ce n’était vraiment pas le choix qui manquait ! Ils étaient nombreux à papillonner tout autour de nous, et il n’y avait que l’embarras du choix pour ce qui était d’une petite séance de manipulation. J’avisai les différents visages. Sur un banc, une vielle femme nourrissait les pigeons, souriant aux volatiles qui roucoulaient de plaisir en picorant les miettes de pain. La quatre vingtaine tout au moins, une vielle femme solitaire et aimable, qui préférait sans doute s’assoir sur un banc dans un parc, que de rester enfermer chez elle à remâcher tous les vieux souvenirs de sa jeunesse passée. Naïve sans doute, et insouciante, plutôt simple à manipuler, surtout pour une thyroglite métrisant l’art de l’hypnose. Non loin d’elle, une bande d’enfants, âgés entre 10 et 12 ans étaient assis, jambes croisées sur le sol. Ils jouaient aux cartes, s’échangeant quelques fois des pièces de monnaie ou même des billets. Les gagnants rangeaient fièrement leur butin dans leur poche, tandis que les perdants fixaient honteusement le sol. Ils avaient l’air d’enfants des rues, et certains d’entre eux avaient de véritables têtes de sales gamins. Sûrement étaient t’ils déjà plus difficiles à manipuler, sans doute plus appropriés au niveau de ma jeune élève. Cependant, ils restaient des enfants, et étaient agglutinés en un petit groupe compact qui ne semblait pas vouloir se défaire... Je ne connaissais pas les aptitudes de ma nouvelle élève, et pour un premier cours, une personne seule conviendrait sans doute beaucoup mieux qu’une bande d’enfant... Je finis par apercevoir un homme : assis sur un banc, il lisait son journal. Je le désignai à Stanislav, avant de lui déclarer.

-Bien, voyons ce que tu sais faire ! Tu vois l’homme là bas ? Eh bien, considère-le comme ton premier exercice !

Par là, j’entendais bien sûr qu’elle le manipule, d’une façon ou d’une autre, afin de pouvoir évaluer son niveau.

Revenir en haut Aller en bas
Stanislav Markus
Élève du premier degré
Stanislav Markus

Messages : 15
Date d'inscription : 13/06/2010
Age : 25
Localisation : Fourrée dans des problèmes

Fiche d'identité
Espèce: Thiroglyte
Âge: 17 ans
Nombre d'ôres: 200

Premier cours de Stanislav Empty
MessageSujet: Re: Premier cours de Stanislav   Premier cours de Stanislav Icon_minitimeMer 28 Juil - 22:28

*Premier exercice ? Il se fout de moi ? Déjà qu’il ne me donne pas de plan, en plus il s’endort alors que j’me tue à le chercher, aucune explication ! Que dalle ! Hop ! Premier exercice ! Et en plus de ça, il me refile un pauv’ gars avec son journal pourri. ‘tain…*

Elle esquisse un sourire. Il veut évaluer son niveau. C’est normal, d’un côté. C’est la procédure habituelle pour les nouveaux élèves. Mais quand même, qui n’a pas entendu parler de la prestigieuse entreprise Markus Jakobb ? Qui n’a pas lu dans les journaux (certes, des journaux russes), que la charmante Stanislav Kristofer Aleksendrei, étant au-delà du niveau demandé dans son établissement, avait été transférée au sein d’une structure mieux adaptée ?
Chaque mois, un article était réservé à M. Markus Jakobb, dans l’Izvestia, le Kommersant et même dans le Komsomolskaïa Pravda.
Elle oublia un instant que tout ne c’était pas réellement passé comme cela, préférant se fabriquer des souvenirs d’enfant gâtée qu’un simple renvoi pour mauvaise conduite. Elle aperçut un pigeon sur sa gauche, et aussitôt, son esprit vagabonda, comme un chat de gouttière entre les bennes.
Un pigeon.
Si on lui accroche des pétards au bout des pattes…
Déjà son visage s’illuminait à l’idée d’une nouvelle très mauvaise blague.
Toutefois, l’heure n’était pas à la plaisanterie. L’homme venait de tourner la dernière page de son journal. Il allait partir.

-Vous désirez savoir quelque chose de particulier, Monsieur Esday ? Situation familiale, état de santé, adresse ? Ou quelque chose de plus intime encore ?

Elle pouvait obtenir ce qu’elle voulait d’une personne. Aucune information ne lui échappait. Aussi infime qu’elle soit, elle découvrait dans le regard le mensonge, et si la victime était un peu trop résistante, un seul petit abaissement de la paupière et sa proie succomberait au sommeil un peu trop bavard.
Il suffisait de lui dire quoi faire, quelle information était importante, et elle la dégotait en très peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Premier cours de Stanislav Empty
MessageSujet: Re: Premier cours de Stanislav   Premier cours de Stanislav Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Premier cours de Stanislav
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier cours à Wynwood [Ft:Trevor]
» Profil d'un futur Premier ministre
» 1er cours de 3é année : L'introduction à la matière [Close]
» Inscription au cours d'Etude des Moldus
» Tyler Gin [en cours]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Épouvantable Lande de Ravenner :: Hors du domaine :: Le dévoreur d'archives-
Sauter vers: