L'Épouvantable Lande de Ravenner

Dans cette lande maudite et sombre, deux écoles sont rivales depuis toujours... En tout temps, elle se défièrent, afin d'enfin savoir qui est la plus épouvantable... Que choisirez-vous ?
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Simple question d'édredon

Aller en bas 
AuteurMessage
Natheniel Snylorkin
Professeur
Natheniel Snylorkin

Messages : 23
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 26
Localisation : Lande de Ravenner, Scarwall

Fiche d'identité
Espèce: Conteur Somnolant
Âge: 25-26 ans
Nombre d'ôres: 200

Simple question d'édredon Empty
MessageSujet: Simple question d'édredon   Simple question d'édredon Icon_minitimeJeu 3 Juin - 17:29

Il faisait calme, à Scarwall. Les élèves étaient de sortie, en train d'user de leurs pouvoirs sur le terrain, laissant ainsi à leurs professeurs la liberté de, enfin, avoir un peu de temps pour eux-même. Je ne sais pas s'il s'agit d'une impression ou de la réalité, mais j'ai fini par conclure de mon temps passé à travailler qu'il n'y avait plus beaucoup de profs disponibles à Scarwall... Aussi étais-je régulièrement -et vivement- convié à travailler une ou deux heures supplémentaires... Ainsi, mes balades dans le jardin se faisaient de plus en plus rares. J'étais donc content de me retrouver ici, seul, mains dans les poches, à flâner au gré de mes envies.

Je chantonnais un air ringard, et surtout très vilain, quand j'entendis une voix qui m'interpela derrière moi. Sans me retourner, je saluai l'individu, recommençant à fredonner cette musique qui me restait en tête, ignorant l'être qui continuait à me suivre. La gargouille me dépassa, et d'un battement d'ailes se retrouva sur mon chemin. Elle avait envie de parler à quelqu'un, du moins, c'est ce qu'elle me dit. De plus, elle avait des rumeurs à faire circuler qui devraient sans doute me plaire.

Ce fut après avoir discuté une bonne demi heure du Directeur Grimm et sur le fait qu'il espionnait (en tout cas, selon la rumeur aux sources plus qu'incertaines) les élèves dans leur chambre pendant la nuit, que je tournai la tête vers une troisième personne qui marchait à grands pas vers nous. Je n'eus même pas le temps de l'apercevoir clairement, car elle m'avait déjà sauté (sauvagement) au cou. C'était une Nileytina souriante, toujours aussi ravissante que d'habitude, qui s'ennuyait visiblement elle aussi et qui venait se joindre à nous. Oui, car que ferait une fille comme elle dans un jardin paumé, avec une gargouille et un gars comme moi, si ce n'est qu'elle n'avait rien de mieux à faire ?

_________________
N. Snylorkin

J'aimerais être heureux
Pouvoir offrir, même de passage
Un sourire qui éclairerait mon visage
J'aimerais ressembler à quelqu'un d'heureux...


Dernière édition par Natheniel Snylorkin le Mar 8 Juin - 16:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nileytina Juisa Snylorkin
Moderatrice/Sous-directrice de Scarwall
Nileytina Juisa Snylorkin

Messages : 204
Date d'inscription : 11/03/2010
Localisation : À Scarwall ou courant les bals

Fiche d'identité
Espèce: Conteuse Somnolente
Âge: 25 ans
Nombre d'ôres: 358

Simple question d'édredon Empty
MessageSujet: Re: Simple question d'édredon   Simple question d'édredon Icon_minitimeJeu 3 Juin - 22:27

Ce n'était décidement pas mon jour.
Premièrement, je m'étais réveillée plus tard que d'habitude, et cela avait eu pour but de perturber mon emploi du temps.

J'avais ensuite mis une heure à m'habiller étant donné que je n'arrivais pas à trouver les chaussures qui allaient avec la robe que j'avais décidé de porter. je dû donc changer de robe après avoir choisi une autre paire d'escarpins. Mais comme j'avais changé de robe, il fallait maintenant que je change de gilet, donc que je change de colants, donc que je change de maquillage, et donc que je change de bijoux...bref, tous des petits détails auxquelles j'accorde beaucoup d'importance et qui font ce que je suis.

Troisièment, au moment où j'arrivai à ma salle de classe, je me rendis compte que tous mes élèves avaient disparus. Je me mis donc à parcourir les couloirs du manoir à la recherche de ceux-ci. Finalement, je trouvai un professeur qui eut la gentillesse de me rappeler qu'aujourd'hui était le jour où je ne travaillais pas...autant dire que je m'étais levée aussi tôt pour rien.

Et puis, en retournant à ma chambre (risquant au passage de me faire attaquer par une tapisserie), je me rendis compte avec abomination que mon lit avait disparu. Il fallait donc que je le retrouve puisqu'il s'était sauvé !
Je cherchai tout d'abord dans la bibliothèque, puis dans le local expérimental où je ne le vis point. Je me rendis alors au jardin...

C'est justement là que je le vis; mon très adoré et formidable cousin, Natheniel ! Il discutait avec une gargouille, et je me permis de me joindre à leur conversation. Sautant dans ses bras, je l'embrassai sur les deux joues avant de le saluer.

- Comment va mon cousin favori aujourd'hui ? FuFu ^^

La joie de le revoir avait presque effacé ma mauvaise humeur de la matinée. D'ailleurs, cela ne se voyait que j'étais préoccupée par cette histoire de matelat.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Natheniel Snylorkin
Professeur
Natheniel Snylorkin

Messages : 23
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 26
Localisation : Lande de Ravenner, Scarwall

Fiche d'identité
Espèce: Conteur Somnolant
Âge: 25-26 ans
Nombre d'ôres: 200

Simple question d'édredon Empty
MessageSujet: Re: Simple question d'édredon   Simple question d'édredon Icon_minitimeVen 4 Juin - 20:19

La voir si souriante me troubla un instant, car j'étais, pour une raison qui m'étais inconnue, persuadé que ma cousine était de mauvaise humeur... Où allais-je donc chercher des idées pareilles ? Je lui souris donc, à partir du moment où j'étais dans la capacité de regarder son visage, et sa présence eut immédiatement un effet surprenant sur moi ; maintenant, j'avais envie de rire et de m'amuser, ce qui n'était pas du tout le cas jusqu'à maintenant.

-Je vais très bien, maintenant que tu es là ^^ Euh, je veux dire... Et toi, comment ça va ? ^^'

On avait du temps devant nous, et la gargouille était toujours en notre compagnie, aussi l'invitai-je à se joindre à notre conversation pour le moins fort intéressante...

-Tu sais que nous étions occupés à parler de Mr. Grimm... Tu le connais, toi, non ? Après tout, notre cher directeur t'envoie souvent dans son bureau il me semble !

Je me trouvais bien nul, à parler ainsi de potins pour une fois que j'avais l'occasion de discuter avec Tina... Mais je n'allais pas l'interrompre pour si peu, après tout, ma cousine arrive toujours à rendre passionnantes les choses stupides et sans intérêts, voire même à les rendre intéressantes.

La gargouille, quant à elle, semblait décidée à rester avec nous... Quel dommage, moi qui voulait rester un peu seul avec Tina...

_________________
N. Snylorkin

J'aimerais être heureux
Pouvoir offrir, même de passage
Un sourire qui éclairerait mon visage
J'aimerais ressembler à quelqu'un d'heureux...
Revenir en haut Aller en bas
Nileytina Juisa Snylorkin
Moderatrice/Sous-directrice de Scarwall
Nileytina Juisa Snylorkin

Messages : 204
Date d'inscription : 11/03/2010
Localisation : À Scarwall ou courant les bals

Fiche d'identité
Espèce: Conteuse Somnolente
Âge: 25 ans
Nombre d'ôres: 358

Simple question d'édredon Empty
MessageSujet: Re: Simple question d'édredon   Simple question d'édredon Icon_minitimeSam 5 Juin - 14:27

- Oui, je dois sans doute connaître un minimum à son propos ^^ ! Alors donc, quelle rumeur court à son sujet ? Si c'est à propos du fait que M. Grimm passe son temps libre à espionner ses élèves, je suis au courant ! D'ailleurs, je vais vous avouer quelque chose, entre nous: moi-même, je l'ai suppris en flagrant délis !

Je me mis donc à leur raconter le jour où j'avais apperçu le directeur de l'école Wolroof regarder vers les chambres des étudients depuis le jardin. Enfin, une histoire sans interêt que je racontai tout de même joyeusement.
Après quelques minutes, mon cher Natheniel me demanda la raison pour laquelle je m'étais rendue ici. Là-dessus, je répondis chaleureusement:

- Oh, rien de particulier, j'étais simplement à la recherche de mon lit...il a dû s'enfuir lorsque je suis sortie de ma chambre ce matin même. ^^
D'ailleurs, cela me fait penser qu'il faudrait que je poursuive ma recherche, alors, si vous voulez bien m'excuser...


Je tournai les talons et parti du jardin. Mais je remarquai bien vite que Natheniel m'avait rejoint.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Natheniel Snylorkin
Professeur
Natheniel Snylorkin

Messages : 23
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 26
Localisation : Lande de Ravenner, Scarwall

Fiche d'identité
Espèce: Conteur Somnolant
Âge: 25-26 ans
Nombre d'ôres: 200

Simple question d'édredon Empty
MessageSujet: Re: Simple question d'édredon   Simple question d'édredon Icon_minitimeSam 5 Juin - 21:20

D'un pas rapide, j'avais rejoint ma cousine et je marchais à présent à ses côtés. Elle tourna la tête vers moi, et je lui souris, de mon habituel sourire que je ne réservais qu'à elle seule. La gargouille, elle, était enfin partie.

-Si tu crois que je vais te laisser chercher un lit vagabond toute seule ! U_U

Je la vis rire, et je me sentis de plus en plus heureux. Je savais bien quelle était cette sensation... Cette chaleur qui envahissait mon être, doucement, si agréable... Je détournai rapidement le regard, me grattant l'arrière de la tête d'un air gêné. Une fois arrivés en vue de Scarwall, tout allait bien. Du moins, jusqu'à ce que je le vis... un chat noir, là, juste devant nous, tranquillement assis devant les marches du manoir, la queue battante. Il nous fixait de ses deux yeux jaunes. Et moi, je ne pus m'empêcher de faire un bond de surprise et de me cacher les yeux de ma main. Un chat noir juste devant l'école qui nous fixait, quel mauvais présage ! J'empoignai vivement le bras de Tina afin de la forcer à fuir, les yeux toujours aveugle, et je réussi bien évidemment à me prendre les pieds dans les marches de marbre de l'escalier... Elle, elle se fichait de moi, elle était morte de rire, mais cela me fis rire, moi aussi... Nous avons ri un instant, pour finalement entrer dans Scarwall... Je n'étais toujours pas rassuré, j'étais même persuadé que quelque chose de mal allait nous arriver. J'en fis aussitôt part à ma cousine.

-Tina... Soyons prudents, ce lit ne me dit rien qui vaille...


Nous marchâmes un peu dans les couloirs. Je me sentais épié, mais je restai très calme. Après tout, je venais d'avoir l'air assez idiot comme ça devant elle, il ne fallait pas me laisser avoir une seconde fois.

_________________
N. Snylorkin

J'aimerais être heureux
Pouvoir offrir, même de passage
Un sourire qui éclairerait mon visage
J'aimerais ressembler à quelqu'un d'heureux...
Revenir en haut Aller en bas
Nileytina Juisa Snylorkin
Moderatrice/Sous-directrice de Scarwall
Nileytina Juisa Snylorkin

Messages : 204
Date d'inscription : 11/03/2010
Localisation : À Scarwall ou courant les bals

Fiche d'identité
Espèce: Conteuse Somnolente
Âge: 25 ans
Nombre d'ôres: 358

Simple question d'édredon Empty
MessageSujet: Re: Simple question d'édredon   Simple question d'édredon Icon_minitimeDim 6 Juin - 1:04

À ce que j'ai pu voir, mon très cher cousin était toujours aussi supersticieux ! Cela me faisait bien rire de le voir se mettre dans un tel état pour un si petit chat ! Mais je ne me moquais pas de lui, non, jamais je ne me le permettrais !

Quoi qu'il en était, il nous fallait à présent retrouver ce lit. Mais par chance, nous n'avons pas eu longtemps à chercher, car nous étions à peine entrés dans l'école que je l'apperçu, là-bas au fond du couloir.

- Ah Dieu du ciel ! Le voilà !

Je me mis alors à courir dans sa direction, il ne fallait pas qu'il m'échappe une nouvelle fois ! Il m'était diffcile de courir ainsi avec les chaussures que je portais, mais quand on n'a pas le choix...
Je pense bien qu'il devait regarder ailleurs à ce moment précis, car il ne bougea pas au moment où je lui sautai dessus. Le problème fut sa réaction: Au lieu de simplement se tenir tranquille, il eut la mauvaise idée que de se mettre à galoper à toute vitesse.

- Kyaaaaaaa !! oo

Où m'emmenait-il comme ça, cette abruti de lit ?? Je n'en avais aucune idée, et je préférais vivement me cramponer aux bords de celui-ci si je ne voulais pas tomber...

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Natheniel Snylorkin
Professeur
Natheniel Snylorkin

Messages : 23
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 26
Localisation : Lande de Ravenner, Scarwall

Fiche d'identité
Espèce: Conteur Somnolant
Âge: 25-26 ans
Nombre d'ôres: 200

Simple question d'édredon Empty
MessageSujet: Re: Simple question d'édredon   Simple question d'édredon Icon_minitimeLun 7 Juin - 21:44

Avant que je n'ai pu réagir, Tina s'était non seulement mise à courir toute seule vers son lit dans le but de le surprendre, mais maintenant elle était en train de se faire emporter par celui-ci ! Et moi, pauvre idiot, je mis un instant à arriver à détacher mes yeux de la scène avant de réagir, enfin, et de me mettre à courir après le lit à mon tour. Mais celui-ci était impossible à rattraper... et je fus très vite fatigué. Aussi décidais-je d'adopter une autre tactique. Le manoir était grand et truffé de passages secrets, j'allais donc essayer de me retrouver sur la course de se satané meuble à la noix.
J'empruntai un escalier qui traversait un mur, bien trop petit pour que le lit y passe, et après une course qui me parut interminable, je débouchai enfin dans le couloir principal. Mais celui-ci, mis à part la présence de quelques élèves en pause, était désert. Il n'y avait pas un lit à l'horizon. Je me frottai le front, hors d'haleine, avant d'entendre prononcer mon nom, juste derrière moi...

-Naath ! Attention !

J'eus à peine le temps de me retourner pour appercevoir ma cousine qui, cette fois sur le lit, tentait tant bien que mal de ne pas se faire éjecter de sa monture, que le choc se produisit. Le lit me percuta de plein fouet. Autant dire qu'il avait été stoppé dans son élan, ça c'était sûr ! Tina roula au sol et se rattrapa avec grâce, alors que je fus simplement écrasé sous la masse de bois et de plumes... Le lit, quand à lui, semblait complètement K.O. Quelques élèves vinrent voir avec attention ce qui se passait alors que j'essayai de me dégager, sans grand résultat...

_________________
N. Snylorkin

J'aimerais être heureux
Pouvoir offrir, même de passage
Un sourire qui éclairerait mon visage
J'aimerais ressembler à quelqu'un d'heureux...
Revenir en haut Aller en bas
Nileytina Juisa Snylorkin
Moderatrice/Sous-directrice de Scarwall
Nileytina Juisa Snylorkin

Messages : 204
Date d'inscription : 11/03/2010
Localisation : À Scarwall ou courant les bals

Fiche d'identité
Espèce: Conteuse Somnolente
Âge: 25 ans
Nombre d'ôres: 358

Simple question d'édredon Empty
MessageSujet: Re: Simple question d'édredon   Simple question d'édredon Icon_minitimeMar 8 Juin - 16:06

Mon pauvre cousin venait de se faire attaquer par mon lit, et j'espèrais qu'il n'avait rien de cassé ! Comme je m'en voulais ! Si j'avais réussi à l'arrêter avant le choc, il n'aurait pas eu à subir cela !
Allongée sur le ventre, je regardais vers le lit d'un air encore stupéfait, et rapidement, des élèves se mirent à approcher en me demandant si tout allait bien. Un jeune homme m'aida à me relever...

- ^^ Ne vous inquitétez pas ! Nous avons simplement eut un léger accident, mais tout est arrangé ! ^^

Je me mis alors à chercher des yeux mon cher Natheniel...mais je ne le vis nulle part. Il ne s'était tout de même pas volatilisé !
Non, ce n'était pas possible, le seul endroit où il pouvait encore se trouver était...

- Ciel ! Ne me dis pas que tu es là dessous Natheniel !

Tournant la tête vers les élèves encore présents, je leur demandai de soulever le lit. Natheniel était en effet allongé en dessous de celui-ci...
M'étant mise à genoux près de lui, je lui demandai si tout allait bien. Même s'il n'avait rien de cassé, le coup qu'il s'était reçu allait lui causer de fameux hématomes...le pauvre...

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Natheniel Snylorkin
Professeur
Natheniel Snylorkin

Messages : 23
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 26
Localisation : Lande de Ravenner, Scarwall

Fiche d'identité
Espèce: Conteur Somnolant
Âge: 25-26 ans
Nombre d'ôres: 200

Simple question d'édredon Empty
MessageSujet: Re: Simple question d'édredon   Simple question d'édredon Icon_minitimeMar 8 Juin - 16:30

Je me relevai en grognant, grinçant des dents. Encore une fois, j'avais eu le bon rôle, pour sûr... Je tentai tant bien que mal de me redresser de toute ma taille, afin de paraître moins gauche devant les élèves mais aussi devant ma chère cousine, mais je ne pus dissimuler mes cheveux décoiffés et les quelques écorchures qui me décoraient la peau ça et là... Je soupirai, longuement, comme si j'étais soulagé, mais en réalité je commençais sérieusement à en avoir marre... Seulement, en relevant la tête, je me fis avoir une nouvelle fois. Tina était là, elle me regardait d'un air amusé, et s'exclama que j'étais vivant en poussant un cri d'excitation... Une nouvelle fois, elle réussi à me faire sourire, et à me faire oublier mes malheurs...

Pourquoi donc continuais-je à me nourrir de sa bonne humeur, me faisant sombrer, lentement, dans une mélancolie de plus en plus grande ?

Je voulus parler, mais je me fis devancer par un élève qui nous proposa de se joindre à eux un moment afin d'oublier cette mésaventure. Tina et moi nous regardâmes, puis je me vis dans l'obligation de refuser. Il y avait plus urgent pour le moment.

-Désolé, mais nous avons à faire... Comme ramener ce lit, par exemple.

Je me tournai vers le lit et constatai qu'il était toujours inconscient. Encore heureux, sinon nous ne nous en serions jamais sorti. Tina sembla déçue de manquer la petite "fête improvisée", mais elle me suivit quand je commençai à porter le meuble seul... Moi je voulais juste être avec elle, et elle seule. C'était peut être égoïste, mais c'était comme ça, et pas autrement.

_________________
N. Snylorkin

J'aimerais être heureux
Pouvoir offrir, même de passage
Un sourire qui éclairerait mon visage
J'aimerais ressembler à quelqu'un d'heureux...
Revenir en haut Aller en bas
Nileytina Juisa Snylorkin
Moderatrice/Sous-directrice de Scarwall
Nileytina Juisa Snylorkin

Messages : 204
Date d'inscription : 11/03/2010
Localisation : À Scarwall ou courant les bals

Fiche d'identité
Espèce: Conteuse Somnolente
Âge: 25 ans
Nombre d'ôres: 358

Simple question d'édredon Empty
MessageSujet: Re: Simple question d'édredon   Simple question d'édredon Icon_minitimeMar 8 Juin - 17:08

Nous étions arrivés dans ma chambre. Natheniel rangea le lit vagabond au milieu de la pièce, là où il était censé se trouver normalement. Il ne disait rien, mais se contentait d'observer les extérieurs du manoirs par la fenêtre qui était d'ailleurs restée ouverte. Moi je m'assis sur le matelat, et je me mis à parler à mon cher lit qui semblait ne pas aller très bien, à moitié sonné. Frottant le bois du bout des doigts, je lui dis que je m'excusais pour ce que je lui avais fait subir cette journée-là, mais qu'en même temps, il l'avait bien cherché !

- Natheniel...je me demandais...cela fait longtemps que tu ne m'as pas parlé de tes rêves...

Mon cousin et moi-même avions pris l'habitude de nous raconter, chacun à notre tour, les cauchemards que nous faisions. En effet, à part les conteurs somnolents, personne ne voulait entendre parler de ces histoires. C'est pourquoi, il nous arrivait souvent de nous voir le soir avant de dormir, et de ne parler que de cela.

- Nous avons de temps à perdre aujourd'hui ! Que diriez-vous si vous m'en contiez une, mon cher monsieur ? ^^

Je retirai mes chaussures et mes gants dans le but de me sentir plus à l'aise, et je m'allongai sur le lit qui était définitivement endormi maintenant.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Natheniel Snylorkin
Professeur
Natheniel Snylorkin

Messages : 23
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 26
Localisation : Lande de Ravenner, Scarwall

Fiche d'identité
Espèce: Conteur Somnolant
Âge: 25-26 ans
Nombre d'ôres: 200

Simple question d'édredon Empty
MessageSujet: Re: Simple question d'édredon   Simple question d'édredon Icon_minitimeSam 12 Juin - 14:17

Elle s'allongea sur le lit, l'air de rien, insouciante. Elle se mit à l'aise, et à présent elle avait ses yeux rivés sur moi, ses yeux tellement beaux, dans lesquels ont avait l'impression de se noyer chaque fois qu'on croisait son regard. Je l'avais à peine aperçue, que j'avais déjà détourné la tête. J'avais chaud, et ce n'était pas la fenêtre que je venais d'ouvrir qui allait arranger quelque chose. Je ne dis rien, me contentai d'observer le paysage. Le vent, frais, me soulevait les quelques mèches qui me cachaient les yeux, laissant mon visage à découvert, trahissant mon malaise. Je ne répondis rien. Au bout d'un instant, qui sembla durer une éternité durant laquelle aucun de nous deux n'osa parler, je me tournai finalement vers elle, brusquement, un air de folie brillant dans mes yeux. Je m'approchai d'elle, et commençai mon récit, parcourant la salle, effectuant des mimiques qu'on me disait tellement vraisemblables "qu'on s'y croirait vraiment", usant de mon talent de conteur, qui devait être la chose que je savais faire de mieux...

"C'était un soir, sur la place publique. La foule était rassemblée, se bousculait en une cacophonie de voix tellement différentes, chacun voulait voir le spectacle de plus près. Sur une estrade placée suffisamment haut se trouveraient bientôt trois hommes : le ministre, le bourreau et le condamné. Une petite fille se tenait au premier rang. Quand le ministre annonça la peine de mort, et que tous les gens rassemblés sifflèrent, huèrent, crièrent "à mort !" de leurs voix hostiles de bourgeois aisés, et que l'homme qu'on allait tuer se fit pousser sur l'estrade de bois, et qu'il tomba à terre, blessé, parce qu'on l'avait frappé avant son exécution, la petite fille ne bougea pas. Elle ne pouvait pas bouger, elle regardait l'homme, et l'homme, lui, le pauvre homme, il vit cette petite fille qui le fixait si intensément, et il ressentit, alors qu'il allait mourir d'une mort plus qu'évidente, il ressentit donc, un infime espoir. Mais quand on l'attacha, quand on apporta la torche allumée et qu'on mit feu au bois à ses pieds, il ne comprit pas. Pourquoi cette petite fille, pourquoi, elle qui était la seule à ne pas pester contre lui, pourquoi ne venait-elle pas lui sauver la vie ??? Le feu s'empara de lui. Il avait chaud, de plus en plus chaud, il brûlait, oh oui ! Et il ne comprenait pas, il ne voulait pas comprendre ! Puis, quand les flammes vinrent lui lécher le visage accompagnées d'un crépitement cruel, quand il sut enfin que tout était fini, il hurla.

Bien des années s'étaient écoulées. Clarisse arriva au village, une valise à la main. Elle avait déménagé le lendemain de l'exécution et revenait aujourd'hui au village. Mais, quand elle arriva sur la place publique, où se déroulaient habituellement fêtes et grandes occasions, elle aperçu l'estrade de bois, recouverte de poussière, et le poteau carbonisé auquel avait été attaché un homme quelques années auparavant. Soucieuse, elle interrogea une jeune fille d'environ son âge qui passait par là.

-Ah ! répondit la jeune fille, personne n'ose s'approcher de cette construction ! Par ici on l'appelle la Scène Hurlante. Tu sais, un jour, on a exécuté un type, eh ben maintenant, tous les soirs à l'heure où il est mort, on entend un hurlement. Tu peux me croire, je ne suis pas folle ! Et parait que si on s'approche trop, elle prend feu toute seule, mais moi j'ai pas essayé, je suis pas suicidaire non plus !
Clarisse la laissa donc s'éloigner, sceptique. Elle prit un petit hôtel, et dans son lit, elle réfléchit à ce qu'elle venait d'entendre jusqu'au soir. Puis, ayant trop de mal à croire cette bêtise, elle se leva et se rendit sur la place. Sur les lieux, elle trouva le ciel encore plus noir qu'ailleurs, aucune étoile n'osait se montrer à ce terrible spectacle. Le silence était pesant. L'estrade se trouvait là, inquiétante, laide, lugubre. La jeune fille marcha vers elle, lentement, elle tendit la main devant elle, s'approchant du bois d'un pas léger. Le bout de ses doigts était tout proche, sur le point d'effleurer l'édifice. Mais, soudain, elle cru que son cœur allait arrêter de battre. Un hurlement déchirant, atroce à en faire exploser les tympans, retentit autour d'elle, elle ne savait pas d'où il venait, car il semblait provenir de partout à la fois, mais en réalité, il ne provenait de nulle part. Elle était entièrement seule, et morte de peur, car le hurlement d'homme fut le même que celui qu'elle avait entendu, ce jour-là... Elle se mit à courir, mains sur les oreilles afin de se protéger de ce bruit atroce, mais ne retrouva pas le chemin de l'hôtel, toujours, elle retombait sur la place et elle revoyait l'estrade de bois, et elle se remettait à crier. Les larmes aux yeux, elle finit par se laisser tomber à genoux. C'étaient les villageois, ils lui faisaient une farce, ils se moquaient d'elle ! Et elle était seule, et bientôt, le hurlement cessa. Et le silence envahit à nouveau la place. Elle resta là, recroquevillée, un moment. Puis, elle leva la tête, et constata avec effroi qu'une silhouette était assise sur le bois. Une silhouette fantomatique qui la regardait. Elle cria, encore, puis il n'y eut plus un son.

Le lendemain eut lieu un rassemblement général sur la place du village. Petit à petit, on commença à démonter l'estrade de bois, dont les planches étaient à présent à moitié carbonisée. Une jeune touriste passa par là et, trop petite pour voir ce qu'il se passait au dessus de la foule, interrogea sa voisine d'environ son âge. Celle-ci lui répondit, tout simplement, qu'une jeune fille avait été retrouvée attachée au poteau et à moitié brûlée, et que sur les planches de l'estrade se trouvaient, brûlés dans le bois, les mots
"me voilà enfin satisfait".

Une fois mon récit terminé, je me laissai tomber sur le lit, aux pieds de Tina. J'étais épuisé, fatigué de raconter, et je n'étais pas du tout satisfait de ma prestation. Mon cœur était décidément trop renfermé en ce moment pour exprimer ainsi de telles émotions...

_________________
N. Snylorkin

J'aimerais être heureux
Pouvoir offrir, même de passage
Un sourire qui éclairerait mon visage
J'aimerais ressembler à quelqu'un d'heureux...
Revenir en haut Aller en bas
Nileytina Juisa Snylorkin
Moderatrice/Sous-directrice de Scarwall
Nileytina Juisa Snylorkin

Messages : 204
Date d'inscription : 11/03/2010
Localisation : À Scarwall ou courant les bals

Fiche d'identité
Espèce: Conteuse Somnolente
Âge: 25 ans
Nombre d'ôres: 358

Simple question d'édredon Empty
MessageSujet: Re: Simple question d'édredon   Simple question d'édredon Icon_minitimeSam 19 Juin - 22:38

J'avais fermé les yeux pour mieux me concentrer sur le récit de mon cousin incroyablement bon conteur. J'aimais beaucoup quand il faisait cela; se laisser emporter par l'histoire ainsi. Cela faisait trembler mon corps tout entier, personne d'autre n'arrivait à me faire cet effet-là à part lui. D'ailleurs...cet élan me donnait une irresistible envie de conter à mon tour.

Je m'approchai de lui et penchai ma tête au dessus de la sienne...

- "- Ce que tu fais...c'est mal !"

Voyant l'incompréhension se dessiner sur son visage, je souris et me levai. Droite devant lui, je posai mes mains sur mes cheveux que je redressai en deux couettes hautes...

- "C'était ce que son frère répétait sans cesse à Yuonel. Il avait les cheveux longs et blonds qu'il aimait coiffer comme les filles, aimait jouer à la poupée et mettait toujours du vernis rouge sur ses neufs ongles...oui, neuf était le nombre de doigts qui lui restaient. Mais comment un petit garçon aussi pur avait-il pu se faire brutaliser ainsi ? C'était sa mère, oui, sa propre mère qui lui avait fait cela.

C'était un soir comme tous les autres. Le frère de Yuonel venait à nouveau de se moquer de lui à cause de son travestisme, et lui s'était mis à pleurer. Il lui répétait qu'il n'était pas normal, et que tout ce qu'il faisait était mal...
Il pleurait tellement que sa petite robe bleue à dentelle était devenue entièrement trempée de larmes. Cette plainte retentissait dans toute la maison, empêchant la mère de dormir. Se levant de son lit, elle descendit les escaliers et gronda les deux enfants. Mais les pleurs de Yuonel ne s'arrêtaient pas, alors elle décida de l'enfermer pour ne plus avoir à l'entendre. Le premier endroit qu'elle trouva était le placard à balais de cinquantante cm² . Mais la mère avait mauvaise mémoire.

Combien de tempds resta-t-il enfermé dans un si petit espace ? Plusieurs heures, et les heures devinrent des jours. Pour survivre, il se nourrit de ses beaux cheveux et se rongeait les ongles jusqu'au sang. Il en vint à penser que c'était une punition pour ne pas être comme les autres petits garçons. Mais les cheveux n'étant pas assez nourrissants, il commença à se mordre l'annulaire gauche, et à le manger. Personne n'a idée de l'horreur qu'à vécu Yuonel dans sa prison étouffante durant tout ce temps...

...heureusement, un jour, enfin, vint la libération. La porte s'ouvrit et une personne toute de noir vêtue entra...Yuonel venait de mourir, et son pauvre petit corps maigre gisait à terre, entre un balais et une raclette. Et au dessus du cadavre, une âme...La mort parla à l'âme et lui expliqua qu'il était mort de faim et de mauvaise condition...et le garçon fut choqué de voir l'état de son corps...si laid...si peu féminin...Le fait d'être mort ne le dérangeait pas, il voyait cela comme une libération, mais ce qu' il n'arrivait pas à supporter...c'était l'état dans lequel était son corps, à cause de sa maman...et il décida...

qu'il allait se venger.

Le lendemain matin, sa mère se réveilla, descendit les escaliers et alla déjeuner, elle ne remarqua pas tout de suite, mais quelqu'un avait le visage tourné vers elle. Le sourire aux lèvres, la peau sur les os, la dentelle bleue de sa robe déchirée ici et là, le cadavre de l'enfant était placé sur une chaise, immobile, comme une pourpée qui attend qu'on joue avec elle. Elle ne comprit pas immédiatement, et lorsque ce fut le cas, elle poussa un cri terriblement angoissant et s'évanouit.

Vint l'enterrement. La mère avait fait mettre son fils dans un petit cerceuil qu'elle était certaine qu'elle avait fermé bien fermement. Elle en était certaine et pourtant...dès qu'elle entra chez elle...la première chose qu'elle vit avec horreur c'était ce qui l'attendait sur une chaise posée en face de la porte d'entrée. La corps maigre de Yuonel était là, comme s'il s'était déterré lui-même afin de venir souhaiter "bon retour" à sa chère maman.

Vint un deuxième enterrement...et à nouveau le corps se retrouva, déterré, assis sur une chaise à attendre le retour de la mère. L'action se répéta six ou sept fois, et la femme sentait de plus en plus qu'elle sombrait dans la folie. Son second fils et elle commencèrent une série de déménagements, mais le cadavre aimait les suivre...où qu'ils auraient pu aller...se décomposant de plus en plus...sous la petite robe bleue...

L'âme de Yuonel s'amusa à terroriser sa famille en jouant avec son corps et décida qu'il continuerait jusqu'à ce qu'il en eut assez...mais je me demande...quand est-ce qu'une fillette en a assez de jouer à poupée ? Vous me direz: "quand elle grandira", et vous aurez raison.
....
Qu'en est-il, à présent, d'une fillette qui est enfermée dans l'enfance pour l'éternité ? "


Toute sourire, je m'assis sur mon lit en reprenant mon souffle, en esperant que tout ceci auvait plu à mon Natheniel !

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Natheniel Snylorkin
Professeur
Natheniel Snylorkin

Messages : 23
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 26
Localisation : Lande de Ravenner, Scarwall

Fiche d'identité
Espèce: Conteur Somnolant
Âge: 25-26 ans
Nombre d'ôres: 200

Simple question d'édredon Empty
MessageSujet: Re: Simple question d'édredon   Simple question d'édredon Icon_minitimeDim 20 Juin - 12:26

- "- Ce que tu fais...c'est mal !"

Je sentis que mon cœur s'était arrêté de battre. Ce que je faisais... était... mal ? Mais, oui, je le savais pertinemment, que ce que je faisais était mal ! Et elle... non ! Elle s'en était rendue compte, elle s'était rendue compte de ce que je ressentais... au plus profond de mon être ? Le choc me fis brièvement tourner la tête. Si... si elle savait... alors cela voulait dire...

Que je ne la reverrais plus jamais ?

Je m'apprêtai à ouvrir la bouche, à me justifier, à lui certifier que cela n'avait aucune importance, mais elle me devança. Elle commença à conter... et je compris l'affreux malentendu. Je tentai tant bien que mal de garder mon calme, et bien entendu de me laisser bercer par sa magnifique histoire, mais j'avais tellement chaud... mon cœur battait à tout rompre, comme s'il tentait de sortir de ma poitrine, peut être afin de m'épargner de nouvelles souffrances... Et là, je réalisai que, si je n'avais jamais eu de cœur, jamais je n'aurais souffert ainsi...
Maudissant intérieurement mon satané organe vital, je me concentrai d'avantage sur le rêve de Nileytina... C'était magnifique. Elle avait beaucoup de talent, probablement plus que moi... Moi, mon talent, il commençait à s'échapper. Il en avait marre, lui aussi, des caprices de mon pauvre cœur. Je fermai les yeux, afin de savourer pleinement le récit, et de me concentrer davantage sur la voix de ma cousine... Elle me berçait... elle me fit même oublier mes soucis, l'espace d'un instant...

Puis, elle s'assit à côté de moi. Mon réflexe fut de me lever brusquement et de m'éloigner d'elle. Elle pencha la tête sur le côté, interrogative. Je n'avais pas le choix.

-C'était... merveilleux... Tina...

Je me rapprochai d'elle, passai mes bras autour d'elle et la serrai contre moi. J'en avais assez de souffrir. J'avais bien le droit de m'autoriser à dépasser quelques limites, parfois...

_________________
N. Snylorkin

J'aimerais être heureux
Pouvoir offrir, même de passage
Un sourire qui éclairerait mon visage
J'aimerais ressembler à quelqu'un d'heureux...
Revenir en haut Aller en bas
Nileytina Juisa Snylorkin
Moderatrice/Sous-directrice de Scarwall
Nileytina Juisa Snylorkin

Messages : 204
Date d'inscription : 11/03/2010
Localisation : À Scarwall ou courant les bals

Fiche d'identité
Espèce: Conteuse Somnolente
Âge: 25 ans
Nombre d'ôres: 358

Simple question d'édredon Empty
MessageSujet: Re: Simple question d'édredon   Simple question d'édredon Icon_minitimeLun 21 Juin - 18:28

J'étais heureuse de constrater que je n'avais pas perdu la main en ce qui concernait les histoires. Mais lorsque je m'assis et que je vis Natheniel se lever si brusquement, je ne compris pas...et je cru que contrairement à ce que j'avais pensé, mon récit ne l'avait pas vraiment plu. Je me mis alors à réfléchir sur ce qui n'avait pas été, et je fus soulagée quand il me dit finalement que c'était merveilleux.

Il me prit alors dans ses bras, comme un grand frère qui félicite sa soeur cadette d'avoir accompli un exploi, et je me sentis si fière de moi que je me mis à sourir ! Au bout de quelques longues secondes, et comme il ne semblait pas vouloir me lâcher, je commençai à rire. On aurait bien dit qu'il s'était endormi sur moi, et je trouvais la situation assez comique.

Après qu'il se soit retiré, je m'approchai de la fenêtre et commençai à observer le ciel. Après être partie dans un autre monde, il me fallait à présent reprendre contact avec la réalité. C'est pourquoi, je lui parlai de choses sans grande importance...

- Au fait, tu te souviens de la fille von Tynëch ? Elle fréquente souvent les mêmes bals que nous. Et bien, l'autre soir, entre deux verres de vins, elle m'a avoué qu'elle avait un faible pour toi mon cher !

Comme il ne réagissait pas à cette nouvelle, je continuai...

- Elle n'a pas beaucoup de charme mais elle est vraiment jolie la demoiselle ! Si tu veux mon avis, tu devrais lui laisser une chance ! Et puis tu sais, les gens te voient toujours seul ou en ma compagnie, et pensent donc que...et bien que les femmes ne t'interessent pas, huhu !

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Natheniel Snylorkin
Professeur
Natheniel Snylorkin

Messages : 23
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 26
Localisation : Lande de Ravenner, Scarwall

Fiche d'identité
Espèce: Conteur Somnolant
Âge: 25-26 ans
Nombre d'ôres: 200

Simple question d'édredon Empty
MessageSujet: Re: Simple question d'édredon   Simple question d'édredon Icon_minitimeMar 22 Juin - 23:38

J'étais paralysé, tant sa réaction m'avais prise au dépourvu. Elle... avait-elle... rit ? Ne voyait-elle en moi que le gentil cousin amusant ? J'étais figé, elle, elle s'était levée... elle entamait une autre discussion, l'air de rien. Je l'écoutais à moitié, j'étais troublé, mais je ne le paraissait pas, et je restai assis sur le lit, qui semblait dormir à présent, paisible... J'aurais aimé être le lit à cet instant, ne pas avoir à subir une telle conversation. Elle me parla d'une fille. Je ne voyais même pas de qui elle parlait, je n'avais d'yeux que pour une autre, et celle-ci m'avait donc paru invisible... autrement je me serais souvenu de son visage. Je pris ma tête entre mes mains. Je n'en pouvais plus, j'avais ressentit trop d'émotions en ce moment, ou plutôt, je n'en avait pas ressentis assez... c'était pareil. Je n'en pouvais plus.

Il y eut un silence. Puis, elle continua, complimentait l'autre femme. Je redressai la tête vers elle, le regarde le plus indifférent possible. Je voulus ouvrir la bouche, mais pour dire quoi ? Qu'elle ne m'intéressait pas ? Que j'avais déjà... quelqu'un d'autre ? Non, j'étais seul. Complètement seul. Mon excuse ne valait rien. En fait, chercher des excuses n'était qu'une échappatoire temporaire, mais je le savais bien. Qu'elle allait finir par s'en rendre compte. Mais il ne fallait pas. Je me levai brusquement, mais je n'en connaissais pas moi-même la raison. Une fois debout, une fois avoir eut l'air bien abruti, je n'eus d'autre choix que de parler, continuer la conversation. Agacé, je passai ma main dans mes cheveux, levant les yeux au plafond.

-Biien... tu dois sans doute avoir raison... Mais je ne vois même pas de qui tu parles, autant dire qu'elle m'intéresse fortement...

Je n'osais plus la regarder. J'avais peur de sa réaction. Et je ne voulais pas revenir sur le sujet. Par contre, une autre question me vint à l'esprit, tant qu'on était dans ce genre de conversations. Et sa réponse... m'inquiétait fortement...

-Et toi, répondis-je d'un air indifférent, tu as quelqu'un ?

Dans les deux cas, sa réponse me blesserait. Mais je devais savoir.

_________________
N. Snylorkin

J'aimerais être heureux
Pouvoir offrir, même de passage
Un sourire qui éclairerait mon visage
J'aimerais ressembler à quelqu'un d'heureux...
Revenir en haut Aller en bas
Nileytina Juisa Snylorkin
Moderatrice/Sous-directrice de Scarwall
Nileytina Juisa Snylorkin

Messages : 204
Date d'inscription : 11/03/2010
Localisation : À Scarwall ou courant les bals

Fiche d'identité
Espèce: Conteuse Somnolente
Âge: 25 ans
Nombre d'ôres: 358

Simple question d'édredon Empty
MessageSujet: Re: Simple question d'édredon   Simple question d'édredon Icon_minitimeMer 23 Juin - 0:17

Sa question me surpris, et cela pu se lire sur mon visage. Ne me connaissait-il pas assez pour savoir que depuis que j'avais connu cette...personne, plus aucun homme de m'interessait ? J'avais assez souffert à cause de l'amour, et plus jamais je ne voulais vivre une telle histoire ! Non, non ! J'avais juré que je resterais seule, quoi qu'il arrive, et je comptais bien tenir ma promesse...

- Voyons, nous en avons déjà parlé n'est-ce pas ? Moi je suis une solitaire hein, tu me connais ! Je n'ai besoin d'aucun d'entre eux...ils sont tous pareils après tout ! Il y en a bien plusieurs qui me tournent autour mais non, bien sûr que non, je n'en désire aucun !

Assise en face du miroir, je m'emparai du rouge à lèvre foncé qui trainait sur la table en face de celui-ci et me mis à le passer sur mes lèvres. Je fis de même avec du mascara et du fard à paupière.

- Eh bien ! C'est vraiment dommage que tu ne te souviennes pas de la fille von Tynëch, elle qui est si belle ! Tu sais ce qu'on dit ? Qu'elle n'est pas aussi sage qu'elle en a l'air, si tu vois ce que je veux dire ! Fis-je en rigolant.

D'ici peu de temps, nous allions devoir reprendre le travail. J'essayais comme je pouvais de le convaincre de rencontrer cette jeune femme durant les quelques minutes qui nous restaient. Après tout, il était de mon devoir de m'assurer que mon cher cousin vive heureux !

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Natheniel Snylorkin
Professeur
Natheniel Snylorkin

Messages : 23
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 26
Localisation : Lande de Ravenner, Scarwall

Fiche d'identité
Espèce: Conteur Somnolant
Âge: 25-26 ans
Nombre d'ôres: 200

Simple question d'édredon Empty
MessageSujet: Re: Simple question d'édredon   Simple question d'édredon Icon_minitimeDim 4 Juil - 16:47

Je ne sais pas si je devais être satisfait ou non de sa réponse... ce qui était sûr, c'est que je me sentais triste pour elle... Dire qu'à cause d'un imbécile, elle refusait de connaitre à nouveau le bonheur, et ce jusqu'à la fin de sa vie... Je lui en voulais, à lui, terriblement, et mon plus grand regret devait être de ne pas avoir connu cet homme. De ne pas avoir pu lui dire ce que je pensais de lui en face.
En tout cas, ce qui était sûr, c'était qu'elle ne voulait de plus personne.... personne... Je n'avais rien à gagner. Tout ce qu'il me restait, c'était de passer à autre chose, tout simplement. Je ne dis rien, pendant un moment. J'étais occupé à réfléchir. J'avais trop laissé entrevoir mes mauvais sentiments... je me devais à présent de redevenir Nath, le cousin de Tina.

Alors, je lui souris. Un sourire sans arrière pensée, sans tristesse... un simple sourire, si maladroit et rassurant à la fois.

-Bon, je pense que je vais m'avouer vaincu ! C'est d'accord, je veux bien rencontrer cette Mademoiselle von Tynëch... si c'est ce que tu veux ^^

Maintenant que mon cerveau s'était remis à fonctionner correctement, je me souvins enfin du visage de la demoiselle... Elle m'avait déjà abordé plusieurs fois, mais je n'avais jamais vu plus que de la sympathie. Elle était jolie, certes... mais je savais qu'elle ne serait jamais l'élue de mon cœur. Quoi qu'il en soit, je me devais de faire des efforts. De me sortir de ma torpeur. D'oublier l'autre... Je m'approchai de Nileytina et posai ma main sur son épaule. Le miroir reflétait à présent notre image, l'un à côté de l'autre... Elle ressemblait un peu à mon père, quelques traits recherchés très loin... oui, elle faisait décidément bien partie de ma famille. Soudain, je me penchai vers elle, puis pivotai pour m'appuyer contre le meuble en bois, sourire aux lèvres.

-Mais alors, en contrepartie, permets-moi de chercher celui qui sera digne de te rendre heureuse... Je te promets que tu seras heureuse, Tina, et que plus jamais un homme ne te fera de mal !

Si je ne pouvais accomplir ce rôle, alors je me chargerai personnellement de trouver une personne capable de le faire à ma place... Après tout, j'étais son cousin préféré !

_________________
N. Snylorkin

J'aimerais être heureux
Pouvoir offrir, même de passage
Un sourire qui éclairerait mon visage
J'aimerais ressembler à quelqu'un d'heureux...
Revenir en haut Aller en bas
Nileytina Juisa Snylorkin
Moderatrice/Sous-directrice de Scarwall
Nileytina Juisa Snylorkin

Messages : 204
Date d'inscription : 11/03/2010
Localisation : À Scarwall ou courant les bals

Fiche d'identité
Espèce: Conteuse Somnolente
Âge: 25 ans
Nombre d'ôres: 358

Simple question d'édredon Empty
MessageSujet: Re: Simple question d'édredon   Simple question d'édredon Icon_minitimeMar 31 Aoû - 0:06

- Razz À la bonne heure ! La prochaine fois que je l'appercevrai, je le lui dirai ! Elle sera très contente, tu lui plais beaucoup tu sais, huhu !

Voir mon si charmant cousin aussi seul, cela me faisait vraiment de la peine ! S'il n'avait pas voulut rencontrer cette jeune femme, je suis certaine que j'aurais été capable de chercher encore et encore jusqu'à en trouver une qui lui plairait parfaitement ! J'étais contente de son choix, sauf que...en contrepartie, il me demanda s'il pouvait lui aussi me trouver un homme.

- Heum...et bien...

Je me sentais coincée. Moi qui d'habitude menais toujours les conversation en ma faveur ! Il n'y a avait vraiment que mon très cher Natheniel pour me faire taire ainsi ! Et il avait du mérite pour cela, jamais personne n'avait réussi un tel exploit à part lui !
Moi je ne voulais vraiment pas de quelqu'un dans ma vie, mais si je voulais que Nath aille de l'avant, je ne devais pas penser qu'à moi !

- Bon...c'est entendu ! Trouves-moi donc cette perle rare, si tu en es capable !

Si ça se trouve, il n'allait sûrement pas la trouver, cette personne digne de moi, car je n'étais pas n'importe qui, et il le savait lui aussi !

Je regardai l'heure; il nous fallait nous quitter. Aujourd'hui j'avais court en première heure avec un élève très ponctuel, et je ne pouvais pas me permettre d'arriver en retard !
Après m'être levée de ma chaise, je m'avançai vers la porte d'entrée de ma chambre et je tournai la poignée. La porte s'ouvrit dans un grincement...

- Nous poursuivrons notre conversation une autre fois ! Passe un bon après-midi ! Razz

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Simple question d'édredon Empty
MessageSujet: Re: Simple question d'édredon   Simple question d'édredon Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Simple question d'édredon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chti't question CFK & vehicule ouvert
» Question au MDJ
» Question et si oui je le metrais =) (personne sais =))
» a tous ceux que la question interesse
» question sur : le savoir construit les hommezs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Épouvantable Lande de Ravenner :: Hors du domaine :: Le dévoreur d'archives-
Sauter vers: